Exposition à Grenade : Joaquin Sorolla fasciné par l’Andalousie et l’Alhambra

L’exposition « Sorolla. Jardins de Lumières » (Jardines de Luz en espagnol) réunira une cinquantaine d’œuvres du peintre Joaquin Sorolla y Bastida (1863-1923). Elle se tiendra au Musée des Beaux-Arts de Grenade jusqu’au 14 octobre 2012.

 


alhambra-joaquin-sorolla-y-bastida-peinture-andalousie

l’Alhambra peinte par Joaquin Sorolla y Bastida

 « Sorolla. Jardines y Luz »

joaquin-sorolla-y-bastida-auto-portrait-peinture

Auto-portrait de Joaquin Sorolla y Bastida

L’exposition, qui se tiendra au Musée des Beaux-Arts de Grenade, mais aussi au Palais de Charles Quint de l’Alhambra, présente des peintures inspirées par les patios arabes et les émotions que le peintre impressionniste valencien ressenti en visitant l’Andalousie.

Considérée comme l’un des grands évènements culturels de l’année de la communauté andalouse, l’exposition réunit 23 tableaux du Musée Sorolla de Madrid et 22 autres provenant d’institutions et collections privées.

D’autres documents viennent enrichir les lieux tels que des photographies, des lettres, ou le livre d’or de l’Alhambra, dans lequel Sorolla rend compte de sa visite dans la cité palatiale.

Après un passage par le Palais du Diamant de Ferrara en Italie, l’exposition itinérante passe par l’Alhambra avant de terminer au Musée Sorolla de Madrid. Elle reconstitue donc la rencontre de Joaquin Sorolla avec l’Andalousie et sa culture millénaire, ainsi que son attirance pour les patios et les jardins arabes de l’Alcazar de Séville ; mais surtout pour l’Alhambra, son saisissant contraste et l’impact visuel provoqué par les montagnes blanches de la Sierra Nevada en arrière-plan.

De fait, ces œuvres nées de sa fascination pour les jardins islamiques le marquent tellement qu’elles finiront par remodeler la poétique et le style de ses peintures dans ses dernières années, le conduisant à recréer de tels jardins dans sa propriété de Madrid.

Sorolla peint l’Alhambra

patio-comares-alhambra-joaquin-sorolla-y-bastida-peinture-andalousie

Le Patio de Cormares

L’exposition est divisée en 5 sections : la Terre, l’Eau, le Patio, le Jardin et le Jardin de la Maison de Sorolla. Elle se focalise aussi sur un moment crucial de la vie créative du peintre, lors de ses années de maturité, et sur ses compositions où les architectures végétales, les marbres, les céramiques, la lumière et les couleurs prennent vie, l’artiste s’étant attardé sur les reflets de l’eau, les géométries architecturales et la mosaïque chromatique des jardins.

Après ses visites à l’Alhambra en 1909, 1910 et 1917, Joaquin Sorolla peint à plusieurs reprises les différents espaces et jardins de l’Alhambra et du Generalife. Parmi eux : la Torre de los Siere Picos, le Patio de Comares et   celui d’Arrayanes, le Jardin de Daraxa ou encore le mirador de Lindaraja.

Le catalogue de l’exposition est édité en anglais, français et espagnol et comprend des articles de spécialistes de Sorolla, en plus d’une reproduction graphique soignée de toutes les œuvres exposées.

 

Pratique :

Entrée et visites guidées gratuites
+34 958 575 450

Du 29 juin2012 au 14 octobre 2012
Lundi à dimanche, de 10h00 à 20h00

Musée des Beaux Arts de Grenade
Palais de Charles Quint, Alhambra
Grenade

 

 

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Notez cette page)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *