El tapeo ou l’art de la tapa

En Andalousie, comme dans le reste de l’Espagne, le « tapeo » est la coutume qui consiste à prendre comme apéritif quelques tapas. Elles sont abondantes de diversité et de qualité. De nos jours, les tapas sont de petites assiettes, de deux ou trois bouchées chacune, tantôt de charcuterie, de fromage, de ragoût, de fruits de mer ou de petites tartines.

tapas-seville-andalousie

Tapas d’une terrasse de Séville

Dans les bars et tavernes, des tableaux reprennent la liste des tapas, froides et chaudes, qu’il est possible de consommer : olives (aceitunas), qu’elles soient grosses, petites, noires, ou vertes , fromages en bloc ou en tranches, morceaux de poissons macérés dans du vinaigre et des épices, puis frits, calamars frits, jambon ou autres pièces de charcuterie, anchois (boquerones) frits ou en vinaigre, escargots (cabrillas ou caracoles), chiens de mer, crevettes, la pomme de terre sous ses différentes formes, épinards aux pois, salade russe…

C’est cette immense variété, cette richesse des saveurs, odeurs et couleurs, l’imagination et l’inventivité du tapeo qui vous fera découvrir la cuisine andalouse.

En Andalousie, bien qu’il existe d’excellents restaurants, c’est le tapeo et la dégustation de petits plats qui revêtent la véritable identité de la gastronomie andalouse. Pour connaître l’authentique cuisine, il faut donc goûter au large choix de tapas qui s’offre dans les bars et tavernes. Les cuisiniers andalous d’aujourd’hui réalisent une cuisine élaborée, sans toutefois en oublier les racines populaires originales. Vous trouverez, où que vous alliez en Andalousie, un grand nombre d’établissements reconnus, avec des cartes de tapas variées et imaginatives, des produits de première qualité, mais aussi des plats authentiques traditionnels andalous.

L’origine de la tapas

Plusieurs thèses discutent l’origine de la tapa, dont le mot est à rapprocher du verbe « tapar » en castillan, qui signifie couvrir ou recouvrir. On dit qu’à l’origine, les verres de vin ou de bière pouvaient être servis dans les bars et tavernes recouverts d’une tranche de pain et de charcuterie, fromage ou autre ingrédient, afin de protéger les boissons des insectes et du sable que pouvait amener le vent. D’autres prétendent que le roi Alphonse X les auraient imposées pour que ses soldats, amateurs de vins, aient quelque chose à manger avec chaque verre, réduisant ainsi les effets de l’alcool.

Les tapas gratuites de Grenade !

A Grenade, mais aussi dans quelques autres régions de l’Andalousie comme à Almeria ou Jaen, les tapas sont généreusement offertes avec votre boisson dans la plupart des bars de la province. L’occasion de savourer une terrasse et découvrir la gastronomie locale à moindre coût !

Ces articles peuvent vous intéresser

Trastablaos à Séville, nouvelle programmation Flamenco au CICUS
Céramique et architecture islamique (Alhambra)
Antonio Machado et Baeza : 1912-2012. Centenaire d’une rencontre
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Notez cette page)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *