Gaspacho de fraises

Pour démontrer que l’on peut apporter à la cuisine andalouse traditionnelle une touche résolument   moderne, le chef  Youri Sasson a choisi de partager l’ une de ses recettes. Les tomates rouges sont remplacées par des fraises rouges, également colorées, d’ un goût rafraîchissant, et tout aussi étonnamment bon!

Gaspacho de fraise

Gaspacho de fraise

 

Les fraises sont l’ingrédient principal de cette version surprenante du gaspacho* traditionnel. À la fois  simple et rafraîchissant, il enchantera même les convives les plus sceptiques.

Nouvelle cuisine

Temps : 30 minutes

Difficulté : Facile

Proportions  : 4 personnes

Suggestion : utilisez l’huile d’olive de la variété « Picual » ; elle  souligne le goût traditionnel du gaspacho

Notre avis : apporte un ton moderne à la recette traditionnelle du gaspacho

 

Préparation:

1. Laver les fraises, retirer feuilles et tiges. Coupez-les en morceaux. Enlevez les graines du concombre pelé et du poivron rouge. Coupez en dés un petit oignon.

2.Dans un bol, mélangez de l’ huile, du vinaigre balsamique, du sel, et de l’eau. Ajoutez les ingrédients qui ont été coupés en morceaux, et laissez macérer deux heures.

3. Après ce temps, écrasez les ingrédients à l’ aide d’ un pilon et d’ un mortier. Si vous disposez de peu de temps , passez l’ ensemble au robot électrique,  jusqu’à l’ obtention d’ un mélange homogène. Ajoutez de l’eau pour donner une consistance plus liquide au gaspacho.

4. Laisser au frais 24 heures. Si ce n’est pas possible, au moins une heure avant de servir. Assaisonnez avec sel et poivre.

 

* Basiquement, le gaspacho est une préparation culinaire consistant à l’élaboration d’une soupe froide comprenant divers ingrédients comme le pain, l’huile d’olive, le vinaigre, des tomates, des poivrons, de l’ail ou encore de l’oignon. On a l’habitude de le servir frais en Andalousie et dans le sud du Portugal durant les mois chauds de l’été. Sa couleur peut varier de l’orange pale au rouge, en fonction du degré de maturité des tomates. Bien que son origine soit incertaine, on attribue généralement son origine aux terres intérieures de l’Andalousie, où l’huile d’olive et les produits du potager poussent en abondance.

Ces articles peuvent vous intéresser

El tapeo ou l'art de la tapa
Voyage gastronomique en Andalousie
Séville, la Feria de Abril et sa gastronomie andalouse
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Notez cette page)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *