Grenade et l’architecture troglodytique: une tradition millénaire

La demeure la plus utilisée par les hommes a été, pendant des milliers d’années, l’intérieur des grottes. Les populations préhistoriques, de même que les musulmans et les espagnols par la suite trouvent dans ces primitifs refuges naturels, sécurité et isolement, ce à quoi nous devons le grand nombre de cuevas (caves) et casas cueva dans la province de Grenade.

Cette architecture sous-terraine, reflet des évolutions historiques, sociales et économiques de la région, s’intègre parfaitement à son paysage et à son relief. Elle est surtout présente dans les régions de Guadix et Marquesado et dans les environs de Baza et Huéscar, le plateau auquel elle confère une beauté plastique expressive. Ce patrimoine inestimable est devenu un symbole d’identité et un atout touristique important.

 


Casas Cueva de Purullena-Hoya de Guadix

Casas Cueva de Purullena-Hoya de Guadix

La Hoya de Guadix et les Altiplanicies de Baza et Huéscar, au nord, deux grandes dépressions intercalées entre les Cordillères Bétiques, regorgent de couloirs, corridors et d’abris naturels. Depuis l’Antiquité, elles sont le cadre naturel de nombreux établissements humains. Ce que l’on appelle habitat troglodytique, c’est-à-dire un type particulier d’organisation  humaine en cavernes, atteint sur ces deux sites un développement important, attesté par les nombreux vestiges archéologiques mis à jour.

 


Reconstitution d'une habitation troglodytique- Museo Cuevas del Sacromonte

Reconstitution d’une habitation troglodytique- Museo Cuevas del Sacromonte

Outre le fondement de la culture d’El Argar de La Balunca à Castilléjar, nous trouvons à Cortes et Graena, les Cuevas de la Tía Micaela et Sin Salida, et à Darro, la Cueva Horá, l’abri ou Abrigo de Luis Martínez et les Cuevas de Panoría ; ce sont des refuges naturels, occupés par des chasseurs cueilleurs du paléolithique, qui ont laissé sur les murs de nombreuses peintures, vestiges de l’art rupestre.

A l’est de la localité grenadine de Píñar, c’est la Cueva de la Carigüela, et surtout, la célèbre Cueva de las Ventanas, habitée depuis le Paléolithique moyen. Cette grotte, désormais parfaitement aménagée pour le touriste, doit son nom aux trois bouches qui donnent accès à l’unique entrée de la cavité.

 

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 1,50 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *