Italica, site romain d’Andalousie

La ville d’Italica – en espagnol Itálica– , située au Nord de la ville actuelle de Santiponce, à 9 km au Nord-Ouest de Séville, fut fondée en 206 avant Jésus-Christ par le général romain Publius Cornelius Scipion, l’ Africain. Il voulait y installer les soldats romains blessés à la bataille d’Ilipa, où l’armée carthaginoise fut battue lors de la Seconde Guerre Punique. La colonie Italica doit son nom à celui de l’Italie.

Amphithéâtre à Italica, en Andalousie

Amphithéâtre à Italica, en Andalousie

Histoire d’Italica

Les empereurs romains Trajan et Hadrien naquirent à Italica.  Hadrien en fit une colonie, pour laquelle il fut généreux. Il construisit des temples ,dont un Trajaneum, à la gloire de Trajan, et restaura des bâtiments publiques. L’amphithéâtre d’Italica pouvait contenir 25.000 spectateurs, un peu moins que la moitié de l’ amphithéâtre Flavien, à Rome ; par sa dimension, il occupait la troisième place dans l’empire romain. La population romaine de la ville, à cette époque, était évaluée à seulement 8000 personnes. Les jeux et les représentations théâtrales, financés par l’aristocratie locale, occupant les postes de magistrat, étaient le moyen d’établir un statut : la taille de l’amphithéâtre montre que l’élite locale le maintenait, en le faisant rayonner  bien au-delà d’Italica.

La ville moderne de Santiponce recouvre « la vieille ville », fondée par Scipion, à l’époque, ville république, et la ville ibérique pré-romaine. Cette ville, bien préservée et mise à jour, est la nouvelle cité, magnifiquement conçue sous Hadrien.

Un déplacement du cours du Gadalquivir, probablement dû à un envasement – problème fort répandu dans  l’Antiquité après un déboisement – laissa Italica isolée et sèche. Le déclin de la cité s’opéra dès le 3° siècle. Plus tard, Séville s’établit à proximité, sans qu’aucune ville moderne ne recouvre la majeure partie des fondations d’Italica. Le résultat offre une ville romaine, exceptionnellement bien préservée de la province de Bétique, et un musée archéologique aux richesses inattendues, dont le célèbre colosse en marbre de Trajan. À Italica, on trouve des rues romaines pavées, et des sols en mosaïque toujours en place.

Les fouilles d’Italica débutèrent en 1781 et continuent toujours.

Visiter Italica aujourd’hui

Mosaïque domestique, Italica, Andalousie

Mosaïque domestique, Italica, Andalousie

Avec ses vastes fouilles et ses aménagements pour les visiteurs, Italica est désormais une destination touristique prisée. Le site accueille également chaque année , en janvier, une course de « cross country », le « Cross International d’Italica ». Cet immense cross et les compétitions pour enfants attirent régulièrement des centaines de participants. Des champions classés mondialement figurent à la compétition internationale pour senior, et affiliée à l’IAAF, elle est l’ un des plus grands country cross annuels au monde.

Ces articles peuvent vous intéresser

Le Sacromonte gitan de Grenade
Inauguration de l’exposition 'Mali. La vida en torno al río' au forum de la biodiversité de Séville
L’utilisation du bois dans l’architecture islamique (Alhambra)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 4,67 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *