La Grotte de Nerja – tourisme sur la Costa del Sol

A une heure de route de Malaga, Nerja est avant tout réputée pour sa situation privilégiée. A la limite de la Costa del Sol, la ville s’anime chaque été, au rythme des vacanciers venus profiter des nombreuses plages de sable fin, relativement bien préservées en comparaison aux villes voisines. Toutefois, Nerja est également connue pour sa grotte, qui impressionne tant par sa géologie que par son histoire.

La découverte:

Durant plusieurs milliers d’années demeurée inconnue, c’est en 1959 qu’un groupe de cinq amis décident de s’aventurer dans la « mine du cimetière » pour suivre une bande de chauve-souris qui s’y abritait. Ils vont alors plus loin que la partie déjà connue, et suivent un passage étroit jusqu’à arriver à la cavité principale, aujourd’hui connue comme la Salle de la Cascade, ou Salle du Ballet. Ils seront les premiers à explorer cette impressionnante formation géologique. Très vite, la communauté scientifique s’empare de la découverte, notamment la section spéléologique du musée archéologique de Malaga, en charge de cartographier l’ensemble des galeries et cavités.

Il aura fallu recourir à des explosifs et des tailleurs de pierre pour mettre à jour l’ensemble du site, resté si longtemps inaccessible à tout humain. Le 12 juin 1960, la grotte est ouverte au public, et l’inauguration donne lieu au premier festival de musique et de danse de la Cueva de Nerja. Un an plus tard, la grotte est déclarée Monument Historique et Artistique, puis Bien d’Intérêt Culturel en tant que Zone Archéologique.

découverte de la grotte de Nerja

Archéologie et Art Rupestre:

L’étude des différentes couches archéologiques permet de situer une période d’occupation (humaine ou animale) située entre 25 000 et 4 000 ans avant notre ère. Cela fait de la grotte l’un des témoins les plus importants et les plus complets de la préhistoire andalouse. La grotte a été, selon les époques, un refuge, un site funéraire, ainsi qu’un foyer d’art rupestre dont les peintures les plus anciennes sont âgées de 20 000 ans ! On y recense 589 motifs, regroupés en 321 groupes picturaux et gravures pariétales, classés selon les styles ou les dates. Pour des raisons de conservation, ces merveilles ne sont malheureusement pas ouvertes au public. Les couleurs les plus présentes varient du rouge au noir, comportant de nombreuses nuances et appliquées avec les doigts, des crayons voire des pinceaux. Les animaux représentés (chevaux, cerfs, chèvres, phoques et oiseaux) sont bien souvent accompagnés de symboles dont les significations demeurent mystérieuses. Les peintures les plus tardives représentent des figures humaines schématisées à vocation funéraire, déduction possible par recoupements avec d’autres sites archéologiques.

Les symboles de la grotte de Nerja

Géologie:

Outre les nombreuses informations anthropologiques (stratégie de survie, alimentation, activités, arts, rites funéraire…), la grotte nous livre également des précieuses informations quant au climat, au niveau de la mer, et à l’évolution topologique de la région de Malaga.

Formée par cinq millions d’années d’érosion, la grotte résulte du phénomène de karstification durant lequel l’eau chargée en gaz carbonique dissout les calcaires. A ceci s’ajoute la formation de la Sierra Almijara, au cœur de laquelle se trouve la cavité. Le résultat est spectaculaire : le site est un musée  de spéléothèmes, ces dépôts minéraux parmi lesquels les plus connus sont les stalactites et stalagmites.

 

Les spéothèmes de la grotte de Nerja

La grotte de Nerja, un musée de Spéléothèmes

 

Visiter la Grotte de Nerja :

Le site est ouvert toute l’année, à l’exception du 1er janvier et du 15 mai. Ouverte de 9h00 à 16h00, la dernière admission se fait à 15h00.

Horaires spéciaux les Jeudi, Vendredi, et les mois de Juillet et Août : 09h00 – 18h30, dernière admission à 17h30.

Il est fortement recommandé de réserver ses entrées / déconseillé aux enfants en bas âge.

 

Ces articles peuvent vous intéresser

La communauté andalouse réclame sa part du trésor de ‘La Mercedes’ pour créer trois musées.
Al-Andalus sous la domination des musulmans espagnols (711-1492)
El tapeo ou l'art de la tapa
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Notez cette page)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *