Architecture

Écija, la ville des tours

Écija, la ville des tours

Écija, surnommée « la ville des tours », est située au centre de l’Andalousie dans la province de Séville. Cette ville a un passé fascinant de par son histoire héritée de l’époque romaine et son architecture magnifique. Situé à 85 km de Séville et à 55 km de Cordoue, vous pouvez facilement faire une excursion d’une journée à partir de l’une de ces deux villes. Que vous aimiez l’histoire, la cuisine espagnole ou les rues pavées blanches, Écija est un lieu à visiter.

Baelo Claudia

Baelo Claudia

Baelo Claudia est une ancienne cité romaine, située à 22 kilomètres de Tarifa, près du village de Bolonia, au Sud de l’Espagne, dans la province de Cadix. Longeant le Détroit de Gibraltar, la ville était à l’origine un village de pêcheurs, et un trait d’union commercial, lors de sa fondation, il y a quelque 2000 ans. Bien que prospère sous l’Empereur Claude, le village déclina, plus encore, à cause de séismes, et fut abandonné au 6ème siècle.

Italica, site romain d'Andalousie

Italica, site romain d’Andalousie

La ville d’Italica – en espagnol Itálica– , située au Nord de la ville actuelle de Santiponce, à 9 km au Nord-Ouest de Séville, fut fondée en 206 avant Jésus-Christ par le général romain Publius Cornelius Scipion, l’ Africain. Il voulait y installer les soldats romains blessés à la bataille d’Ilipa, où l’armée carthaginoise fut battue lors de la Seconde Guerre Punique. La colonie Italica doit son nom à celui de l’Italie.

Les villages andalous ou villages blancs

Les villages andalous ou villages blancs

La Route des Villages Blancs d’Andalousie se situe au nord de la province de Cadix et au nord-est de celle de Malaga. Elle traverse le Parc Naturel de Grazalema, le Parc Naturel des Alcornocales et la Serrania de Ronda.

Les murailles de Jerez de la Frontera

Les murailles de Jerez de la Frontera

Si durant votre séjour en Espagne vous vous dirigez vers le sud de l’Andalousie, où si vous souhaitez découvrir une des villes andalouses les plus traditionnelles, la visite de Jerez de la Frontera est incontournable.

Henri Matisse ou une passion pour l’ Alhambra

Henri Matisse ou une passion pour l’ Alhambra

Posté dans Architecture | 1 Commentaire

Henri, Émile, Benoît Matisse eut lui aussi une aventure avec l’ Andalousie. Peintre, dessinateur et sculpteur, il naît à Cateau-Cambrésis le 31 décembre 1869 et meurt à Nice le 3 novembre 1954.

Thèmes et motifs décoratifs de l’ architecture musulmane (3/3)

Thèmes et motifs décoratifs de l’ architecture musulmane (3/3)

PARTIE III: MOTIFS GÉOMÉTRIQUES

Les musulmans héritèrent de l’utilisation des motifs géométriques appliqués à la décoration d’édifices de l’ architecture classique, mais ils la perfectionnèrent et lui conférèrent un niveau de complexité et de développement jusqu’alors inconnu, convertissant ainsi la décoration géométrique en une forme artistique de premier ordre. Bien que les motifs géométriques

L' Alhambra depuis l'arrivée des Rois Chrétiens en 1492

L’ Alhambra depuis l’arrivée des Rois Chrétiens en 1492

Quand les Rois Catholiques arrivèrent à Grenade, ils occupèrent l’Alcazaba et la Casa Real Nasride (Mexuar, le Palais de Comares et le Palais des Lions). Le reste des Palais et résidences de l’ Alhambra, ils le répartirent entre la cour. Les Rois Catholiques furent saisis par les merveilles et la beauté de ces Palais. C’est pour cette raison – mis à part de légères adaptations nécessaire au nouveau style de vie – , qu’ils les conservèrent dans leur intégralité.

Des Ziries aux Nasrides : chronologie historique de l’Alhambra et de ses monarques résidents

Des Ziries aux Nasrides : chronologie historique de l’Alhambra et de ses monarques résidents

Précisons avant tout que l’ Alhambra ne fut pas résidence de souverains jusqu’au XIIIème siècle, puisque les premiers rois grenadins, les Ziries au XIème siècle, établirent leurs palais et leurs principales défenses sur la colline d’en face, l’Albaicin. Il ne reste rien

Focus : techniques, recours et éléments décoratifs de l’architecture islamique

Focus : techniques, recours et éléments décoratifs de l’architecture islamique

De même que l’aspect extérieur de nombreux édifices islamiques a l’habitude d’être simple, parfois presque minimaliste et moderne, l’intérieur est quant à lui abondamment décoré, souvent du sol au plafond, sans le moindre espace vide.