l’Andalousie et le Flamenco: une passion populaire

Les voyageurs romantiques, éventuellement les premiers touristes en Andalousie, évoquèrent déjà dans leurs récits l’envoûtement et la surprise que causait sur eux l’exotisme d’une Andalousie hospitalière et passionnelle. En effet, elle avait trouvé dans le Flamenco un dénominateur commun de l’expression populaire parmi les plus authentiques et les plus singulières qui soient.


flamenco, spéctacle dans une "cuevas" dans le quartier de sacromonte (Grenade, Espagne)

Flamenco dans une « casa cueva » du Sacromonte – Grenade

Au fil du temps, le Flamenco a rencontré plusieurs étapes, jusqu’ au stade de large diffusion et de grande reconnaissance, sur le plan national et international. Les 20 millions de touristes qui parcourent l’Andalousie chaque année, motivés par différents attraits tels  la nature, le soleil et la plage, les monuments, ou encore la gastronomie, ont quasiment tous une référence, si ce n’est une expérience, même vague,  authentique ou non, de ce qu’est  le Flamenco.

Avec le Flamenco et un peu d’imagination, nous pouvons voyager dans l’Espagne arabe, puisqu’il est probable que les mélodies et les modulations qui caractérisent le Flamenco proviennent de chants islamiques monocordes.

D’autres attribuent l’apparition de ce genre musical aux gitans, un peuple provenant d’Inde, et dispersé en Europe en raison de sa condition de peuple errant. Arrivés en Espagne au début du XV siècle, ils étaient à la recherche de climats plus chauds que ceux qu’ils avaient connu jusqu’ alors sur le continent. Ils sont évidemment responsables d’une part considérable du patrimoine musical andalou, mais ils ne justifient pas à eux seuls son existence.

Rappelons également l’héritage musical laissé par les peuples andalous dans le Sud de l’Espagne :

  • mélodies de psalmodies et système musical juif
  • modes ioniques ou phrygiens inspirés du chant byzantin
  • systèmes musicaux hindous anciens
  • chants musulmans et chansons populaires mozarabes, probablement à l’origine des jarchas et des zambras.

Sans pouvoir réellement accorder plus de crédit à une théorie ou à une autre, l’on peut toutefois affirmer que c’est le peuple qui donne naissance au Flamenco, puisqu’il possède des origines folkloriques évidentes.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Notez cette page)
Loading...

0 réponse à “l’Andalousie et le Flamenco: une passion populaire”

  1. […] cette fête, toute la ville s’anime aux sons des guitares, des tambourins sous un décor de flamenco. Les festivités ont lieu pendant toute la semaine. L’entrée à la féria est symbolisée par […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *