Thèmes et motifs décoratifs de l’architecture musulmane (Alhambra 1/3)

PARTIE I : LES MOTIFS ÉPIGRAPHIQUES (Alhambra)

Une des caractéristiques principales de la décoration des édifices islamiques tels que l’Alhambra est la présence d’une série de thématiques ou motifs décoratifs communs et presque constants, se répétant de manière uniforme, en marge de la technique ou du matériel décoratif utilisé.

Il existe trois grands motifs décoratifs : les épigraphiques, les végétaux et les géométriques.

architecture islamique, décoration, ornementation

figure 1 : exemple d’écriture coufique

Motifs épigraphiques :

Bien que dans les autres cultures il ne fut pas considéré comme art décoratif – à l’exception des codex de la chrétienté et de quelques exemples plus isolés –, dans la civilisation islamique, l’utilisation de l’écriture comme motif décoratif parvint à occuper une éminente place. L’écriture dans les édifices islamiques a une fonction décorative, mais aussi iconographique, comparable et substitutive à la fonction qu’ont les images dans le monde chrétien. Elle sert à restituer et à manifester la parole de Dieu. Elle est employée habituellement pour structurer des superficies, en séparant par exemple, en forme de frange, la plinthe de l’alicatado d’un mur de sa partie supérieure revêtue de stuc, ou pour encadrer une fenêtre, la courbe d’un arc, ou un portique.

Par sa typographie nous distinguons deux types d’écriture :

–          Coufique : elle se caractérise par son aspect rectiligne et angulaire, provient de la ville de Kufa en Irak, et c’est elle qui apparait en premier dans la décoration architectonique. C’est une écriture soutenue, que seuls savaient lire les érudits et les imams (prêtres musulmans). Dans l’Alhambra de Grenade, nous pouvons en trouver sur les azulejos du Salon des Ambassadeurs. (figure 1)

–          Cursive (italique) : elle apparait dans l’ornementation architectonique à partir du XIIème siècle. Il s’agit d’un type d’écriture aux caractères liés, de forme quasiment circulaire et flexible, qui n’était utilisé à l’origine que pour des écrits officiels et administratifs, mais qui finit par se généraliser et s’imposer dans l’ornementation architectonique, pour devenir celle que le grand public allait connaître le mieux (parmi ceux qui savaient lire et écrire évidemment, puisque à l’époque une grande partie de la population était analphabète). Presque toutes les inscriptions de l’Alhambra sont de ce type. (figure 2)

motifs décoratifs - alhambra - grenade

figure 2: écriture cursive, circulaire et flexible

De par son contenu, la plupart des écrits qui ornent les murs des édifices sont des passages coraniques. Toute l’Alhambra est pleine d’écritures religieuses comme le let motive « Seul Allah est Vainqueur » qui se répète à l’infini. Mais elles sont aussi à caractère informatif ou historique, offrant des informations relatives à la signification du bâtiment, sa date de construction ou aux personnes qui l’édifièrent. A l’Alhambra, les poésies sont aussi très fréquentes, bien qu’extrêmement rares dans l’Islam avant le XIVème siècle. Elles relatent les louanges chantée à la citée palatiale, aux sultans ou sont des allégories symboliques, les poètes les plus fameux du monument nasride étant Ibn Zamrak, et le plus important, Ibn Yayyab.

Pour en savoir plus la décoration et l’ornementation dans l’architecture islamique, rendez vous aux articles suivant :

PARTIE II : LES MOTIFS VEGETAUX

PARTIE III : LES MOTIFS GEOMETRIQUES

                                                                                                                   

Dans ce même chapitre, articles présentant les techniques décoratives les plus courantes rencontrées dans l’architecture islamique

LE STUC
LES MOCARABES
LE BOIS
LA CERAMIQUE

Ces articles peuvent vous intéresser

Ubeda et Baeza, villes poétiques
Le Ballet Flamenco d’Andalousie ouvrira le XVI Festival de Jerez
La féria de Séville à ne pas manquer en avril !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne : 4,50 sur 5)
Loading...

0 réponse à “Thèmes et motifs décoratifs de l’architecture musulmane (Alhambra 1/3)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *