Les muqarnas ou mocarabes et l’architecture islamique (Alhambra)

Les muqarnas – ou mocarabes en espagnol – sont des prismes ou polyèdres, en bois ou en stuc, coupés de manière concave en leur partie inférieure. La grande particularité des compositions géométriques à base de mocarabes et que l’on peut en couvrir n’importe quel type de surface et volume inversé ; cela permet son utilisation pour la décoration de consoles, d’arcs, de coupoles … Mais son application la plus surprenante reste la décoration des plafonds, comme ceux de la Sala de Dos Hermanas y Abencerrajes, un authentique prodige de cette spécialité décorative.

Plafond de la salle de los dos hermanas

Plafond de la salle de los dos hermanas

Bien que ces formes s’appliquent également au bois, le plus courant, comme on peut le constater à l’ Alhambra, est qu’elles soient appliquées au stuc (gypse). Pour sa réalisation on utilisait des moules en bois. Les artisans commençaient l’œuvre par le bas en plaçant les moules qui se remplissaient avec la pâte de plâtre. Une fois le stuc sec, on extrayait le moule et on procédait à la taille et au polissage pour parfaire le travail.

Il existe 7 formes prismatiques basiques, susceptibles d’être assemblées selon de multiples combinaisons, souvent complexes. Ces plafonds de muqarnas sont de réels prodiges mathématiques, puisque sur la base de la combinaison de corps géométriques, on parvient à remplir complètement un espace sans qu’il reste du vide. Les voûtes de ces plafonds sont d’habitude en forme d’étoile octogonale.

Les plafonds de muqarnas sont une allégorie aux stalactites de la grotte où, selon la tradition islamique, se réfugia le prophète Mohamed, dans sa fuite de La Mecque à Medina. Elles peuvent aussi symboliser le ciel ou des ruches d’abeilles.

Nous rencontrons à l’ Alhambra d’excellents exemples de muqarnas ; ainsi dans la Sala de la Barca ou la Sala de los Reyes.

Voir aussi:

LE STUC
LE BOIS
LA CERAMIQUE

Retour à techniques, recours et éléments décoratifs de l’architecture islamique

Ces articles peuvent vous intéresser

Owen Jones et l’ Alhambra - Le design islamique : découverte et vision
Claude Debussy et l'Andalousie ("Lindajara" et "La soirée dans Grenade")
Manuel de Falla, "Un grand compositeur plein d'esprit" amateur de canto jondo
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Notez cette page)
Loading...

Une réponse à “Les muqarnas ou mocarabes et l’architecture islamique (Alhambra)”

  1. Didier ROGER dit :

    Bonjour

    Je me permets de vous signaler une faute d’orthographe (ou plutôt de grammaire) à la troisième ligne en-dessous du titre, tout en haut de cette page ; le deuxième mot devrait être ‘est’ alors qu’il est écrit ‘et’.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *