Focus : techniques, recours et éléments décoratifs de l’architecture islamique

De même que l’aspect extérieur de nombreux édifices islamiques a l’habitude d’être simple, parfois presque minimaliste et moderne, l’intérieur est quant à lui abondamment décoré, souvent du sol au plafond, sans le moindre espace vide.

Cette opposition entre l’extérieur et l’intérieur est très évidente dans l’architecture du Nord de l’Afrique et de l’Espagne. Son origine n’est autre que le mode d’ existence des peuples musulmans, pour qui la vie se passait à l’intérieur des maisons et palais.

A l’ Alhambra, ce phénomène est amplifié puisque, dans certaines pièces de séjour, l’espace du sol au plafond est entièrement décoré. On citera le Salon des Ambassadeurs (Salón de Embajadores) ou le Salon du Trône (del Trono), situés dans la Tour de Comares.

Détail d'un décor sculpté sur bois - Salon du Trône

Détail d’un décor sculpté sur bois – Salon du Trône

Ne s’agirait-il pas d’une « peur du vide » (horror vacui en latin) auquel John Huizinga, dans son livre « l’Automne du Moyen-Âge », fait référence, comme étant ‘une caractéristique des périodes terminales de l’esprit’ ? Ne serait-ce pas que les nasrides grenadins avaient déjà l’intuition, alors qu’ils construisaient l’ Alhambra, que la civilisation arabo-andalusí était dans sa phase terminale, comme ce fut le cas ? L’ Alhambra n’est-elle pas le chant du cygne des musulmans en Al-Andalus qui, noyés par la pression des royaumes chrétiens, décidèrent de laisser à Grenade leur testament vital ?

Cette réflexion faite, observons maintenant les techniques, les ressources, et les éléments décoratifs de l’architecture islamique ; en signalant que la variété et le nombre des éléments décoratifs utilisés dans l’architecture islamique espagnole a été moindre que celle en d’autres lieux, probablement en raison de l’isolement politique et géographique de la péninsule par rapport au reste du monde islamique. Cependant, le degré de virtuosité et de perfection dans l’exécution de ces techniques est exceptionnel.

Nous allons voir les plus importantes, présentes sur les murs et les plafonds des séjours de l’ Alhambra.

LE STUC
LES MOCARABES
LE BOIS
LA CERAMIQUE

N.B.: cet article est tiré de l’ébauche d’une base documentaire sur l’ Alhambra à paraître prochainement.

Ces articles peuvent vous intéresser

Le convento de la Asunción (Santiago de la Espada) de Séville
L' Alhambra depuis l'arrivée des Rois Chrétiens en 1492
À la découverte des paysages d'Australie
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne : 2,33 sur 5)
Loading...

0 réponse à “Focus : techniques, recours et éléments décoratifs de l’architecture islamique”

  1. […] à techniques, recours et éléments décoratifs de l’architecture islamique Articles de la même […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *