Le Pont Romain de Cordoue

Le Pont Romain de Cordoue est un pont situé sur la rivière du Guadalquivir au niveau de Cordoue, et qui uni le quartier du Campo de la Verdad et celui de la cathédrale. Aussi connu comme le « Vieux Pont » (el Puente Viejo), il fut l’unique pont que compta la ville durant plus de 20 siècles, jusqu’à la construction du pont de San Rafael au milieu du 20e siècle. Le 9 janvier 2008, on inaugurait la plus importante restructuration vécue par le Pont Romain dans toute son histoire.

Histoire du Pont Romain

Construit au début du 1er siècle avant JC, durant l’époque de domination romaine à Cordoue, remplaçant probablement un pont plus ancien en bois, il a une portée de 331 mètres et se compose de 16 arcs, bien qu’il y en eut 17 à l’origine. Il constituait le moyen d’accès principal à la ville depuis la zone sud de la péninsule ibérique, étant le seul moyen de traverser le Guadalquivir sans utiliser d’embarcation. La Via Augusta, qui allait de Rome à Cadix, passait probablement par lui.

La tour défensive de la Calahorra et celle de la Porte du Pont (Puerta del Puente) qui se trouve à l’autre extrémité sont deux constructions qui datent de l’époque musulmane, cette dernière étant parfois appelée à tort Arc de Triomphe, puisqu’elle ne fut jamais plus que la porte de l’ancienne muraille. La porte actuelle fut réalisée par l’architecte Hernan Ruiz II en 1572. Au centre du pont se trouve une sculpture de San Rafael réalisée en 1651 par le sculpteur Gomez del Rio.

Au cours des siècles plus récents, le pont constitue logiquement le point d’accès à la ville des voyageurs qui arrivent depuis le sud de l’Andalousie. La Porte du Pont hébergeait alors le bureau dans lequel se payaient les droits à la consommation. De plus, le Pont Romain de Cordoue fait partie intégrante de la Nationale IV, parcouru ainsi par tous les voyageurs en provenance du centre de l’Espagne vers la zone sud et vice versa. Il fut converti en zone piétonne en 2004, et le trafic des véhicules y est depuis interdit.

Rénovations du pont

Au fil de son histoire, le pont à subit de nombreuses reconstructions dont les principales se situent à l’époque califale, après la reconquête de Cordoue, et un autre au courant du 20e siècle. Ces réformes furent de nature esthétiques plus que structurelles. De fait, seuls les arcs 14 et 15 (en comptant à partir de la Porte du Pont) sont originaux.

Aux abords du pont

Le Pont Romain, bien que situé au centre de Cordoue, a la particularité de se trouver dans une petite réserve naturelle appelée les bois (Sotos) de la Albolafia, dans laquelle nichent de nombreuses espèces d’oiseaux, certaines en voie de disparition. Dans ce même espace se trouvent un certains nombre de moulins, dont les plus connus sont le Molino de San Antonio, rénové récemment, et le Molino de la Albolafia, qui apparaît sur le blason de Cordoue.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne : 2,90 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *