L’ Alhambra: Palais, Tours et édifices (5/7)

Les quartiers de l’empereur (habitaciones del emperador)

C’est ainsi que l’on nomme les six chambres qui furent construites à l’ Alhambra sous le règne de Charles V, entre 1528 et 1537, afin qu’il y séjourne notamment lors de son voyage de noce. Elles donnent d’un côté sur le Patio de Lindajara, et de l’autre sur le Patio de la Reja.  Ce fut aussi la résidence de l’écrivain américain Washington Irving lors de son séjour à l’ Alhambra. Une plaque en marbre commémore d’ailleurs son passage qui porta comme fruit « les Comptes de l’Alhambra », qu’il écrivit en 1829.

Le cabinet de la reine (el peinador de la reina)

C’est une tour de l’ Alhambra aussi appelée d’Abul-Hachach que le sultan utilisait pour méditer et se reposer. Elle fut rénovée après la conquête chrétienne. L’étage supérieur a pu servir de cabinet de toilette à la reine Elisabeth Farnèse. Sa structure montre des influences romaines par la présence du mirador, de la galerie et des décorations picturales.

La cour des cypres (patio de la reja ou de los cipreses)

On y accède par la dernière des chambres de Charles Quint, du temps duquel date sa construction.

partal-alhambra-grenade-andalousie

El Partal (photo : dessous la tour des Dames)

El partal

Il s’agit de la zone où résidaient les domestiques du palais. On y trouve, des jardins et promenades, les ruines du Palais de Yusuf III, un des sept Palais qu’il y eut dans l’Alhambra, la Tour de la Falsa Rauda, la Tour de la Captive (Torre de la Cautiva) qui avec la Tour de las Infantas sont comme deux petits palais posés sur le chemin de ronde. La Tour de la Captive est une construction de Yusuf I et doit son nom à Isabel de Solís qui comme l’indique le nom y fut captive. La Tour des Infantas, élevée en 1445 et la mieux conservée. C’est un bel exemple de vivienda andalusi, et le lieu de résidence des sœurs Zaida, Zoraida et Zorahaida dont l’histoire et narrée par Washington Irving dans » les Comptes de l’Alhambra« .

Mais la plus fameuse Tour du Partal est la Tour des Dames, avec son portique qui donne une vue magnifique sur lAlbaycin, et le bassin dans lequel se reflètent les jardins qui le borde.

 

Les bains (hammam)

Le joyau de l’habitat arabe. Le bain, pour le musulman, est une obligation religieuse. La construction est une copie des termes romains. On y trouve trois salles :

  1. Le vestiaire et salle de repos, avec des lits. C’est la pièce où les visiteurs se déshabillaient, passaient  ensuite au bain, et y revenaient pour se reposer. On pouvait leur y apporter de la nourriture. Dans la galerie haute se trouvaient des musiciens et des chanteurs.
  2. La salle de massage ou pour se rafraichir. Ce sont deux galeries avec des arcs.
  3. La salle de vapeur, plus petite. Les voûtes étaient ouvertes par des lucarnes en forme d’étoile qui à l’époque étaient remplies par des vitres colorées, mais non hermétiques, de manière à ce que l’air frais puisse rentrer dans la pièce, et la vapeur en sortir.

 

< précédent | suivant >

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne : 3,71 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *