Baelo Claudia

Baelo Claudia est une ancienne cité romaine, située à 22 kilomètres de Tarifa, près du village de Bolonia, au Sud de l’Espagne, dans la province de Cadix. Longeant le Détroit de Gibraltar, la ville était à l’origine un village de pêcheurs, et un trait d’union commercial, lors de sa fondation, il y a quelque 2000 ans. Bien que prospère sous l’Empereur Claude, le village déclina, plus encore, à cause de séismes, et fut abandonné au 6ème siècle.

Les colonnes de Baelo Claudia

Les colonnes de Baelo Claudia

Histoire de Baelo Claudia

Baelo Claudia se trouve au Nord du Détroit de Gibraltar. La ville fut fondée à la fin du 2ème siècle avant Jésus-Christ, suite aux échanges commerciaux avec l’Afrique du Nord (c’était un port d’importance majeure pour Tanger, en Maurétanie-Tingitane, par exemple). Il est possible que Baelo Claudia ait occupé des fonctions d’administration gouvernementale, mais la pêche au thon, la salaison, et la production de garum furent ses principales sources de richesse. La renommée de la cité fut telle, que l’Empereur Claude lui accorda le titre de « Municipe ».

L’âge d’or fut atteint aux 1° et 2ème siècles après Jésus-Christ. Au milieu du 2ème siècle, cependant, la ville déclina, probablement à cause d’un important tremblement de terre, qui en anéantit  une grande partie. En plus de cette catastrophe naturelle, la ville fut envahie, au 3ème siècle, par les hordes de pirates, celtes et barbares. Bien qu’ensuite elle connut une légère renaissance au cours de ce même siècle , la ville fut abandonnée au 6ème siècle.

Une des statues romaines les mieux conservé du site

Une des statues romaines la mieux conservée

Les fouilles ont révélé les vestiges les plus complets d’une ville romaine, de toute la Péninsule Ibérique, avec des monuments extrêmement intéressants, comme la basilique, le théâtre, le marché, et le temple d’Isis. Le paysage exceptionnel du Parc Naturel du Détroit (Parque Natural del El Estrecho) permet au visiteur de voir la côte marocaine. Un centre moderne présente aux visiteurs de nombreux objets, et leur propose une introduction complète au site. Il offre également un parking, un espace ombragé, des toilettes, une boutique, et de belles vues sur la mer.

L’entrée est libre pour les citoyens de la zone économique européenne, sur présentation de la carte d’identité.

Le site archéologique

Le site archéologique de Baelo Claudia renferme les éléments les plus représentatifs d’une cité romaine typique. On y trouve une muraille circulaire, une porte principale, des bâtiments administratifs comme la curie (lieu où se réunit le Sénat), les archives publiques, le forum, le tribunal, un temple dédié à la déesse égyptienne Isis, comme des temples à Junon, Jupiter et Minerve. Chaque dieu a son propre temple individuel, plutôt qu’un temple consacré à tous ; la seule autre ville romaine à lui ressembler est Sbeitla, en Tunisie. En outre, des ruines de boutiques, un marché, des bains, et un théâtre, sont restés.

Vue d'ensemble du site de Baelo Claudia

Vue d’ensemble du site de Baelo Claudia

Trois aqueducs fournissaient la ville en eau. Les traces d’une zone industrielle, avec des vestiges de rues, d’installations pour la production de garum, des aqueducs, et un système d’égouts sont présents. Aucun autre site de la Péninsule Ibérique n’offre un tableau si représentatif de la vie urbaine romaine. C’est le principal intérêt du site pour les visiteurs contemporains ;  et on peut voir cela grâce à un remarquable chemin entourant la ville.

Ces articles peuvent vous intéresser

Le Sacromonte gitan de Grenade
A Grenade, l'impressionnante Alhambra
Le Parc Naturel de Cabo de Gata, littoral protégé d'Andalousie
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Notez cette page)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *